Les Echos - 27 mars 2018 - Vent de fronde contre l’éolien

Quelques extraits :

« Nous sommes dans un torrent qui est en train de dévaler. Pour une éolienne installée aujourd’hui, il y en a trois de plus autorisées, et 5 autres en projet ! » s’alarme Jean-Louis Doucy, de l’association Stop Eolien O2, intarissable sur les divers points faibles de l’économie du vent. Un repenti, puisque précédemment directeur d’une petite communauté de communes rurales (Thiérache d’Aumale), il a favorisé l’implantation de parcs dans sa région, avant de se dire choqué « par l’escroquerie du siècle ». « J’ai cru à une époque qu’on pourrait, grâce à elles, se débarrasser du nucléaire. Seulement entre les promesses des promoteurs et la réalité, il y a un gouffre. Les emplois, on ne les voit pas, les incidences sur l’environnement sont désastreuses, avec cette technique qui dépend des caprices du vent, on est en train de dézinguer tout le système électrique français. »

Autre grief, selon lui, la variété des investisseurs derrière les projets. « Près de Guise, il y a un parc de 10 machines qui appartient à Ikea : que viennent-ils faire ici, de l’optimisation fiscale ? Tel autre parc est soutenu par des fonds de pension australiens, il faut vraiment que ça rapporte ! »

Lire l’article complet :

PDF - 511.4 ko