Prix exorbitant et aides d’Etat

Arromanches, 30 août 2019

Cet été, la Commission européenne a dévoilé le nouveau tarif garanti d’achat de l’électricité produite par le parc éolien en mer de Courseulles-Arromanches, qui est de 138,7 EUR / MWh. Source (1)

Selon le Journal officiel publié quelques jours plus tard, ce tarif garanti correspond à une aide d’Etat annuelle de 152,5 M EUR, et une aide globale de 3,1 milliards d’Euros sur toute la durée d’exploitation. Source (2)

Qu’en dire ?

  • Si l’on veut être positif, cette renégociation opérée par l’Etat a déjà conduit à une économie d’environ 120 M EUR chaque année, soit 2,4 Milliards sur toute la durée du seul projet de Courseulles-Arromanches. Source (3)
  • Si l’on veut être responsable, on voit qu’il reste du chemin à faire. Le dernier projet éolien en mer attribué à Dunkerque en juin 2019 à 44 EUR / MWh montre qu’il est encore possible de réduire le soutien public de 140 M EUR par an pendant 20 ans, soit près de 3 milliards d’Euros sur toute la durée d’exploitation. Source (4)

Ne baissons pas les bras !

Source (1) Rapport du 26 juillet 2019 - Aide d’État SA.45274 (2016/NN) — France - Parc éolien en mer de Courseulles-sur-mer

Le document se trouve ici : https://ec.europa.eu/competition/state_aid/cases1/201933/269222_2088484_174_2.pdf et également ici en téléchargement :

PDF - 545.7 ko

Source (2) : Journal officiel de l’Union européenne du 23 août 2019

Le document se trouve ici : https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?qid=1575979126390&uri=CELEX:52019XC0823(01) et également ici en téléchargement :

PDF - 498.5 ko

Source (3) : Le prix de rachat garanti est passé de 220 EUR / MWh à 138,7 EUR / MWh, avec une production annuelle estimée de 1 500 GWh pour le seul parc de Courseulles-Arromanches. Cela représente donc un peu plus de 120 M EUR / an d’économie, pendant 20 ans.

Source (4) : En passant le tarif garanti de 138,7 à 44 EUR / MWh, le soutien public pour le seul projet de Courseulles-Arromanches, diminuerait de 142,05 M EUR par an pendant 20 ans, soit une économie de 2,84 milliards d’Euros de finances publiques sur les 20 prochaines années pour ce seul projet.