8 mai 2020 - Energies de la mer - Enbridge diminue ses participations directes dans les parcs en mer français d’EDF Renouvelables

On apprend aujourd’hui que Enbridge cède la moitié de sa participation dans le parc éolien de Courseulles-Arromanches à un fonds de pension canadien, CPP Investment.

Ainsi, "Éolien Maritime France SAS, [qui était] une joint-venture à 50/50 entre Enbridge et EDF" voit son actionnariat évoluer, moyennant une transaction de 71 M$ pour 25% de son capital, alors que le capital social de l’entreprise est de ... 37 000 EUR.

L’article ne parle pas de considération industrielle ni écologique, mais heureusement, l’essentiel est mentionné : « "On s’attend à ce que la transaction améliore les rendements des capitaux propres de la société du projet, reflétant un accent continu sur une allocation disciplinée du capital", a déclaré Enbridge. »

Est-ce une une très bonne nouvelle pour les français que les taxes sur l’électricité éolienne en France financent les rendements du spécialiste canadien des oléoducs Enbridge et du fonds de pension canadien CPP Investment ?

Lire tout l’article :

PDF - 164.3 ko