A l’inverse de ses voisins européens, la France subventionne à hauteur de 22 milliards d’Euros une industrie étrangère mature

Arromanches, le 10 juillet 2020

[bleu] Pourquoi payer 22 milliards d’Euros ce que nos voisins ont gratuitement ?[/bleu]

Alors que tous les prix des projets éoliens en mer sont désormais autour de 45 EUR / MWh (voir article Tour d’horizon de la chute des prix de l’éolien en mer, sauf chez nous), La France se distingue en prévoyant de subventionner massivement pendant 20 ans, à hauteur de 1,1 milliard d’Euros par an, les 6 premiers parcs éoliens en mer attribués en 2012 et 2014, dont les travaux n’ont toujours pas commencé.

[bleu] La France voulait aider au développement d’une filière française, autour d’Alstom et Areva. Ces industriels ont abandonné, mais les engagements de subvention demeurent. Absurde.[/bleu]

Le soutien public représente au total pour les six projets attribués en 2012 et 2014 une aide d’Etat annuelle de 1,115 milliard d’Euros, soit sur toute la durée d’exploitation une [bleu]aide globale de 22,3 milliards d’Euros[/bleu].

Détail des prix garantis et aides d’Etat par projet :

  • Pour le projet de Courseulles-Plages du Débarquement : aide d’Etat annuelle de 152,5 M EUR, et une aide globale de 3,058 milliards d’Euros sur toute la durée d’exploitation (Tarif d’achat : 138,7 EUR/MWh)
  • Pour le projet de Saint-Nazaire-Pornichet-La Baule : une aide d’Etat annuelle de 178 M EUR et une aide globale de 3,56 milliards d’Euros (Tarif d’achat : 143,6 EUR/MWh)
  • Pour le projet de Fécamp-Etretat : une aide d’Etat annuelle de 180 M EUR et une aide globale de 3,6 milliards d’Euros (Tarif d’achat : 135,2 EUR/MWh)
  • Pour le projet des Iles d’Yeu et Noirmoutier : une aide d’Etat annuelle de 183,4 M EUR et une aide globale de 3,67 milliards d’Euros (Tarif d’achat : 137,0 EUR/MWh)
  • Pour le projet de Dieppe - Le Tréport : une aide d’Etat annuelle de 186,9 M EUR et une aide globale de 3,74 milliards d’Euros (Tarif d’achat : 131,0 EUR/MWh)
  • Pour le projet de Saint-Brieuc-Cap Fréhel : une aide d’Etat annuelle de 234,8 M EUR et une aide globale de 4,69 milliards d’Euros (Tarif d’achat : 155,0 EUR/MWh)

Références des chiffres cités :