Le décret n° 2020-456 du 21 avril 2020 relatif...

Arromanches, le 23 avril 2020

Le décret n° 2020-456 du 21 avril 2020 relatif à la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est https://www.ecologique-solidaire.go...désormais publié sur le site du Ministère de l’écologie, ici : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/programmations-pluriannuelles-lenergie-ppe

Le document central est ici, il fait 400 pages (Programmation pluriannuelle de l’énergie - PDF - 12.27 Mo) :

PDF - 12.3 Mo

Deux passages méritent d’être signalés : ceux qui contredisent explicitement les engagements crus par certains pêcheurs en 2012, selon lesquels il n’y aurait pas de nouveaux parcs dans les zones choisies en 2012.

Non seulement il y aura de nouveaux parcs, dont certain beaucoup plus loin en mer (comme quoi c’est possible), mais en plus les premiers parcs risquent d’être étendus :

  • Page 134 : Calendrier des appels d’offres pour l’éolien en mer (les dates indiquées sont les dates auxquelles un lauréat sera sélectionné, en fin de procédure de dialogue concurrentiel). "Lors du lancement d’un nouveau projet, l’Etat envisagera systématiquement la réalisation d’une extension et la mise en place d’un raccordement mutualisé. Les projets attribués à partir de 2024 portent notamment sur des extensions des parcs éoliens en mer précédents, avec un raccordement mutualisé."
  • Page 219 : coûts d’adaptation du réseau [consécutif à l’installation d’éoliennes] : "les coûts d’adaptation du réseau représentent [...] de 10 à 20 €/MWh pour l’éolien en mer, suivant la proximité du réseau existant" [à rapprocher d’un coût de l’électricité produite] de 44 €/MWh pour le dernier appel d’offres [de Dunkerque, juin 2019])."

Dans ces deux passages, on comprend que toute implantation existante constitue une préférence pour une future implantation, permettant de réduire d’une part les coûts d’adaptation du réseau, et sans doute aussi réduire les oppositions.

Cela nous semble être une motivation de plus pour combattre les premiers parcs attribués en 2012, très près des côtes ( 10 à 20 km).