67% d’opposants mais avis favorable de la Commission d’enquête, on est dans quel pays ?

Arromanches, le 13 janvier 2016

Le rapport est publié ce matin sur le site de la préfecture du Calvados. On le retrouve intégralement ici, au sein de la rubrique Enquête publique de ce site.

Ce que dit le rapport :

  • 348 personnes se sont prononcées CONTRE le projet actuel, soit 67%
  • 172 personnes se sont prononcées favorablement sur le projet actuel, soit 33%

Ce que nous disons :

Il y a une GRANDE MAJORITE D’OPPOSITION AUX EOLIENNES (2/3 d’opposants). Quel sujet réunit aujourd’hui 2/3 des suffrages ? Et dans ce cas, on prend la décision opposée ? Effectivement, on peut se demander si cette enquête publique servait à quelque chose...

Ce que dit le rapport : Le projet est sans effet sur le classement UNESCO

Ce que nous disons : C’est factuellement FAUX, les précédents sont sans équivoque :

  • Annulation du projet d’éoliennes à Verdun (septembre 2014),
  • Abandon du projet d’éoliennes au large de l’île de Wight pourtant à 15 km (septembre 2015),
  • Annulation du projet d’éoliennes dans la baie du Mont Saint-Michel (avril 2012). Dans ce cas, l’Unesco menaçait explicitement de déclasser le Mont Saint-Michel de son patrimoine

Ce que dit le rapport :

La commission d’enquête estime qu’un devoir de mémoire conduisant à figer le développement d’un territoire ne serait pas compatible avec les exigences du progrès.

Ce que nous disons : on devrait avoir un peu plus de modestie sur ce terme de progrès. Il ne suffit pas de le revendiquer pour l’établir ; ce n’est en aucun cas un argument absolu, qui annulerait tout avis contraire.

  • On a la mémoire courte : Il y a 50 ans, on disait que le progrès, c’était l’amiante, les usines et les centrales nucléaires (tiens, déjà EDF)..
  • Si les éoliennes sont un progrès, et que le "progrès" justifie de les avoir sur les lieux protégés, mettons en au château de Versailles, et dans tous les cimetières ...
  • Au fait, petit clin d’oeil sur le progrès perçu en 1965 et en 1981 pendant les campagnes présidentielles : qui veut une usine et des poteaux électriques devant chez lui ?

Poursuivons nos efforts, nous arriverons à convaincre la population et nos élus qu’un éloignement est possible et demeure la meilleure solution !