Le Figaro - 9 mars 2018 - Interview Nicolas HULOT : Faut il poursuivre les projets éoliens offshore de 2011 qui paraissent dépassés ?

Le Figaro publie cette longue interview de Nicolas Hulot qui aborde différents thèmes : nucléaire, énergies fossiles, énergies renouvelables.

Un extrait marquant :

Question (Figaro) : Faut-il poursuivre les projets d’éolien offshore attribués en 2011 et qui paraissent dépassés ?

Nicolas Hulot : J’hérite d’une équation complexe. Disons-le, ces projets n’ont pas été bien « zonés », les résistances ont été peu prises en compte. Nous retournons le problème dans tous les sens, mais nous avons peu de marge de manœuvre pour faire évoluer les projets initiaux, très éloignés des niveaux de compétitivité actuels sans les remettre en cause. Ces projets sont clés pour permettre le développement d’une filière industrielle en France, et donc des emplois. Et cette ambition industrielle est aussi une de mes priorités. Je ne veux pas que la France rate le train des énergies renouvelables. Nous avons tous les atouts, y compris des entreprises championnes, des start-up aux grands groupes.

Lire l’article complet :

PDF - 1.8 Mo

Cet interview est publiée dans le Figaro le lendemain du dépôt par le Gouvernement d’un amendement au Sénat destiné à permettre à l’Etat de renégocier à la baisse les conditions de rémunération des centrales éoliennes en mer ou d’annuler ces projets si la renégociation des contrats n’était pas possible (cf. article Le Gouvernement ouvre une voie au Sénat permettant l’annulation du projet éolien en mer des Plages du Débarquement).

Texte complet de l’amendement :

PDF - 70.4 ko